Gérard Séty

Overview

Après s'être lancé très jeune dans l'imitation de vedettes dans des cabarets ou établissements parisiens comme la Tête de l'art, la Villa d'Este, le Don Camillo, le Milliardaire ou le Caveau de la République, il est le créateur d'un numéro de music-hall — de transformisme et de déguisement — qui lui vaut de se produire, pendant un demi-siècle, sur tous les continents, aussi bien à Las Vegas qu'aux Antilles ou sur le paquebot France. Reconnu comme exceptionnel dans le milieu des professionnels du spectacle et très apprécié du public, ce numéro consistait à pratiquer l'art de « retourner sa veste » et de confectionner, en un tour de main, des dizaines de personnages historiques ou insolites et quelques animaux. À Bobino comme à l'Olympia ou aux Folies Bergère, ce perfectionniste du déguisement fut ainsi la  « vedette américaine » de Marlène Dietrich, Joséphine Baker, Georges Brassens, Juliette Gréco, Johnny Hallyday, Jacques Brel,Jean Ferrat ou Mireille Mathieu. Gérard Séty mène également une carrière de comédien au théâtre. On le voit en particulier dans Tchao de Marc-Gilbert Sauvageon, Les poissons rouges de Jean Anouilh ou La Folle de Chaillot de Jean Giraudoux, et des spectacles parfois présentés dans le cadre de l'émission de télévision Au théâtre ce soir. Au cinéma, il est acteur dans une vingtaine de films, dont La Tentation de Barbizon de Jean Stelli en 1945, Le Rouge et le Noir de Claude Autant-Lara en 1954, Les Espions d'Henri-Georges Clouzot en 1957 ou La guerre est finie d'Alain Resnaisen 1966. Mais ses apparitions les plus récentes sont peut-être les plus marquantes, puisqu'il joue dans Van Gogh deMaurice Pialat en 1991 et Les Visiteurs de Jean-Marie Poiré en 1993.


Ratings evolution

Would you like the subtitles, only subtitles without other details ? try

english-subtitles.pro